News

Partager sur :

Sophie Berthet, ingénieure engagée

11 septembre 2023 Interview & Portrait
Vue 1314 fois

Portrait de Sophie Berthet, ingénieure engagée

Nous avons eu le plaisir d'interview Sophie Berthet, alumni Polytech engagée. Découvrez son portrait ! 

Bonjour Sophie Berthet ! Peux-tu te présenter ?

Diplômée de l’ISTG, ancien nom de Polytech Grenoble, en matériaux en 1998, je travaille depuis 25 ans à EDF. J’ai débuté ma carrière dans les achats pour les centrales nucléaires en Seine-et-Marne, avant de devenir acheteuse confirmée à Lyon. Après quelques années dans ce domaine, la technique me manquait alors j’ai décidé de venir à l’unité technique opérationnelle qui à en charge la maintenance des centrales nucléaires d’EDF, d’abord côté pièces de rechange robinetterie puis en maintenance internes de cuve des réacteurs. Finalement, j’ai trouvé le poste qui alliait à la fois la technique, les achats et les affaires avec les relations industrielles et je suis actuellement responsable des politiques industrielles et contract manager pour EDF Hydro Alpes.

Mon poste me permet de communiquer auprès des parties prenantes du réseau EDF, faciliter les projets et les échanges, tout en m'appuyant sur mon expertise d’ingénieure affaires. Et je m'éclate dans ce que je fais ! Je fais comme je veux, quand je veux et avec les gens que je veux : c’est à moi de tout créer.

A travers le programme d’ancrage territorial d’EDF Hydro « Une Rivière Un Territoire », j’ai constitué rapidement mon réseau et je me suis investie dans de nombreux projets en faveur de l’insertion professionnelle, l’école entreprise mais aussi le sujet qui me tenait particulièrement à cœur des femmes ingénieures en tant que marraine “elles bougent” pour la promotion des métiers techniques auprès des jeunes filles, “énergies mixité” au sein d’EDF pour du mentorat networking et la leadership au féminin et “industri’elles” pour promouvoir les femmes dans l’industrie.
Transmettre et échanger, cela m’anime et c’est extra : j’aurais aimé avoir des témoignages d’ingénieure en école et avoir accès à un réseau « au féminin » !

 

Aurais-tu des anecdotes à nous partager ?

Oui, j’en ai deux : une anecdote sur mon métier, et ma plus grande fierté professionnelle.

 

Lorsque j'étais ingénieure d’affaires, j’ai eu une prestation de contrôle à réaliser sur une centrale nucléaire. En charge du dossier, moi et mes deux collègues masculins sommes allés à l’entrée de la centrale. Les protocoles de sécurité sont stricts, nous devions attendre un appel pour pouvoir rentrer dans les cuves. Soudain, ses deux collègues reçoivent un appel : ils peuvent entrer dans la centrale nucléaire. Puis son téléphone sonne : “Mais madame, appelez-moi votre mari. C’est urgent. Ici la centrale nucléaire, nous avons une intervention à réaliser.”. J’ai répondu “Monsieur, mon conjoint serait ravi de vous répondre, mais il est infirmier. Je suppose que c’est moi, Sophie Berthet, que vous voulez contacter.”. Nous avons donc franchi la sécurité pour retrouver le coordinateur, qui m’interpelle “Mais vous aviez mis S. Berthet ?”, auquel j’ai répondu “Mon collègue a mis S. XX. Lui, c’est Stéphane, moi c’est Sophie.” Il ne s’est pas excusé.

 

J’en ai aussi entendu d’autres : “ah bah on a une nouvelle femme de ménage” en stage, ou tenter d’interdire un accès à une centrale en Corée du Sud à une collègue avant de réaliser que c’était la chef d’équipe ou encore entendre qu’on “prend la place des hommes” lors de mes études techniques. Ce genre de choses, il ne faut plus que ça arrive. En 25 ans, nous avons essuyé des plâtres mais consciente que la seule manière d’avancer est de constituer un réseau au féminin assez important pour passer outre !

Ma plus grande fierté professionnelle, cela a été lorsque je travaillais dans l’ancrage territorial industriel de Savoie. Au cours de ces années, j’ai travaillé avec des entreprises locales comme des associations engagées. Avant de terminer sa mission, des industriels prestataires me font part de leur difficulté à embaucher sur leurs métiers industriels. Alors j’ai proposé de leur présenter comment embaucher autrement via insertion, changement de métier, handicap …

 

On a co-construit une émission sur Savoie News avec les industriels et les partenaires locaux de l’insertion. Aujourd’hui encore, l'émission est utilisée nationalement car elle est pleinement exhaustive des manières d’embaucher autrement. J’ai pu laisser la main sur mon poste et laisser quelque chose d’encore utile aujourd’hui.

Souhaites-tu ajouter un mot ?

Ne vous posez pas de limites : faites à votre façon ! Faites avec ce que vous êtes, imaginez vos parcours pour arriver au résultat. La clé de la réussite : soyez vous-même, faites-vous confiance !

 

Vous souhaitez témoigner ou présenter votre projet ? Contactez-nous ! 




5
J'aime

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.